Politique de protection des renseignements personnels

Ce site utilise des témoins de navigation afin de vous offrir une expérience optimale.  En savoir plus

Où souhaitez-vous partager cette page?

Étape 01

Conception

Avant-projet

Conception de la mise aux normes initiale avec option de traitement contre la dureté (nanofiltration).

Étape 02

Discussions avec le ministère + demande de CA

Avant-projet

Discussion avec le MELCCFP et transmission de la demande initiale

Étape 03

Abandon de la nanofiltration

Avant-projet

Abandon par la Ville de la solution de nanofiltration suite aux discussions et normes de rejets imposées.

Étape 04

Révision de la mise aux normes

Avant-projet

  • Révision de la mise aux normes en excluant les procédés de traitement de la dureté.
  • Sélection d'une nouvelle firme pour la mise aux normes révisée pour une raison de gestion contractuelle.
Étape 05

Conception

Planification

Rédaction et conception des plans et devis pour la mise aux normes révisée par la firme sélectionnée.

Étape 06

Demande de certificat d'autorisation

Planification

Demande de CA au MELCCFP, analyses par le ministère et délivrance du CA.

Étape 07

Révision

Planification

Révision des plans et devis pour construction selon les commentaires du MELCCFP.

Étape 09

Début des travaux

Réunion de démarrage, commande des équipements et début des travaux.

Usine de production d'eau potable (UPEP)

En cours

Annoncé en grande pompe au printemps 2022, le projet d'agrandissement et de mise aux normes de l'usine de production d'eau potable (UPEP) de Sainte-Anne-des-Plaines est un projet énormément attendu par tous les citoyens.

Découvrez ici tous les détails du projet, depuis son lancement jusqu'à son inauguration future.

Lors du lancement de ce projet, nous annoncions que les travaux de construction auraient lieu dès l'automne afin d'inaugurer la nouvelle UPEP deux ans plus tard, soit à l'automne 2024.

Aujourd'hui, tout le monde sait que cet échéancier ne peut être respecté et plusieurs personnes, avec raison, se questionnent et suivent le dossier de près.

Il est important pour le Conseil municipal et toute l'équipe du Service des infrastructures et techniques d'être transparents et d'informer le plus clairement possible les citoyennes et citoyens qui attendent avec impatience ces travaux. C'est dans cette optique que nous avons créé ce dossier Grands projets où nous pourrons y détailler toutes les étapes du projet en plus d'y inclure l'historique des travaux et les événements qui se sont déroulés pendant ces deux dernières années. Car, malgré le fait que l'UPEP ne soit pas encore en construction, les équipes de la Ville n'ont pas chômé et ont fait avancer le dossier.

L'objectif de ce projet n'a pas changé : mettre à niveau et agrandir l’UPEP de la Ville et réduire la dureté de l'eau.

Dernière mise à jour - Février 2024

Remettons les pendules à l'heure!

Le projet a subi plusieurs changements depuis son lancement public au printemps 2022. Malgré la publication de plusieurs articles dans la revue municipale Aux Dernières Nouvelles (ADN), il est important de vous dresser un portrait actuel de la situation ainsi que du développement de l'ensemble du projet, tout en vous donnant certaines explications ayant mené à ces changements.

Un échéancier corrigé

Lors du dévoilement du projet dans la revue municipale du printemps 2022, nous avions publié un échéancier relativement complet qui menait la fin de la construction de l'UPEP à l'automne 2024. Cet échéancier a été revu et vous pourrez le découvrir un peu plus bas dans cette page. 

L’échéancier initial a été revu principalement suite aux modifications majeures qui ont dû et doivent encore être effectuées aux plans de conception initiaux.

Traitement de la dureté de l'eau

Dès l'annonce du projet, nous avons mentionné que l'un des avantages de ces travaux serait la fin des problèmes reliés à l'eau dure puisqu'un traitement contre la dureté serait intégré à la nouvelle UPEP.

Nous vous avons mentionné être en contact avec le ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) et que l’équipe travaillait sur une présélection des différentes solutions permettant cette réduction de la dureté. Malheureusement à l'automne 2023, nous vous annoncions que les solutions envisagées ont dû être rejetées principalement parce que celles-ci auraient entraîné une augmentation significative des coûts du projet. En effet, après les avoir analysés plus en profondeur, ces solutions de nanofiltration créaient des rejets du procédé membranaire qui devaient être traités afin de se conformer aux nouvelles normes du MELCCFP. 

Dans le but de simplifier le procédé et de réduire de façon importante les coûts de la mise aux normes, la Ville a décidé de se tourner vers une autre stratégie : la réduction de la dureté par l’utilisation de nouveaux puits prioritaires, qui contiennent moins de dureté que le puits principal utilisé actuellement.

Nouvelle conception, nouveaux plans et nouveaux devis

Bien qu'au début de l'hiver 2023-2024 nous mentionnions qu’une demande de certificat d'autorisation (CA) serait bientôt transmise MELCCFP (ce qui nous permettrait de poursuivre les travaux), nous devons repousser encore un peu cette demande. En effet, les plans initiaux du projet étant conçus autour de la nanofiltration, nous devons finalement les réviser en entier afin d'y inclure les nouveaux procédés et équipements qui ont été retenus pour maintenir et atteindre l'ensemble de nos objectifs.

Cette situation crée des retards inévitables.

Présentement, la Ville est en processus d’appel d’offres pour sélectionner une firme d’ingénieurs qui s’occupera de la révision entière de la conception et de la rédaction des nouveaux plans et devis. Cette façon de procéder est conforme aux normes de gestion contractuelle actuellement en vigueur.

Travaux déjà réalisés ou en voie de l'être

Dès l'annonce du projet, la Ville a débuté différents travaux préliminaires qui serviront éventuellement : 

  • Acquisition du terrain adjacent à l'UPEP actuelle et démolition de la résidence s'y trouvant;
  • Plusieurs tests de captation d'eau;
  • Travaux aux puits des ruisseaux (devrait se faire dès cet été).

Plus d’informations

Objectifs de la mise à niveau

Voici les objectifs visés par la mise à niveau de l'UPEP :

  • Agrandir la réserve d’eau potable;
  • Mettre à niveau les équipements du traitement actuel afin de répondre aux normes et aux besoins futurs;
  • Améliorer les qualités esthétiques de l’eau distribuée aux citoyens (dureté et goût).

Comme indiqué dans le texte présentant le projet dans la revue municipale du printemps 2022, Sainte-Anne-des-Plaines ne manque pas d’eau. Ce n’est pas pour cette raison que les travaux de l’UPEP sont en cours. 

Cependant, avec l’agrandissement de l’usine, de la réserve et de l’ajout de puits d’eau brute, nous serons encore mieux outillés pour gérer la demande en eau. 

Néanmoins, pour des raisons de développement durable et de protection de l'environnement, l’économie d’eau potable reste une priorité pour la Ville.

Avantages attendus pour les citoyens

Plusieurs avantages pour les citoyens sont attendus suite à la mise à niveau de l'UPEP :

  • L'utilisation prioritaire de nouveau puits, dont le puits des Ruisseaux aura pour effet de réduire l'apport en dureté et permettra d’épargner la tuyauterie résidentielle et les électroménagers. Ainsi, l’usure prématurée de la tuyauterie et des équipements liée au calcaire présent dans l’eau anneplainoise devrait être significativement réduite;
  • Le goût de l'eau sera amélioré;
  • La pression de distribution sur le réseau d’aqueduc sera mieux régularisée avec les nouveaux équipements de pompage qui seront mis en place.

Lieux des travaux

L’UPEP actuelle est située à quelques mètres de l’hôtel de ville, derrière la maison grange-écurie des prêtes Chaumont (et de la SAQ). La Ville a procédé à l’acquisition du terrain adjacent au terrain de l’usine actuelle. L’agrandissement se fera sur le terrain voisin.

Lors de l’installation des conduites principales de raccordement, les travaux se dérouleront sur la rue Chaumont.

Coûts des travaux et financement

Actuellement, les coûts pour l’ensemble du projet sont toujours à l’étude puisque la mise à niveau doit être revue. Cependant, la Ville envisage une dépense de plusieurs millions de dollars. Actuellement, un règlement d'emprunt de 22 millions de dollars est associé à ce projet pour payer les coûts. La Ville s’engage à entreprendre toutes les démarches nécessaires pour aller chercher différentes sources de financement pouvant réduire les impacts financiers sur le budget municipal, notamment sur les taxes foncières. Elle est actuellement en discussions avec les différentes instances gouvernementales. 

Dans un souci de transparence et de saine gestion administrative, chaque étape et chaque dollar engagé seront bien étudiés et bien planifiés. Le processus d’octroi de contrats respectera les lois et normes en vigueur et se réalisera avec rigueur et transparence.

Textes tirés de la revue municipale

Anciennes mises à jours du projet

Au cours des deux dernières années, le Conseil municipal et l'équipe Service des infrastructures et techniques ont fait plusieurs mises à jour du projet par la publication de textes dans la revue municipale Aux Dernières Nouvelles (ADN).

Vous trouverez ici tous les textes qui ont été publiés officiellement par la Ville dans les anciens numéros de l'ADN. 

Nous tiendrons cette page à jour au fur et à mesure que les informations changeront et que le projet avancera. 

Revenez visiter régulièrement le projet pour ne manquer aucune nouvelle!

Laissez-nous un commentaire

Commentaires2

  • Richard Belanger

    Pensez-vous qu'avec tous ces changements de conception du projet et le rejet du ministère de l'environnement des "premiers plans", que le problème de la dureté de l'eau risque de ne pas être géré et réussi qu'à moitié et que tous les efforts consacrés à ce projet ne se terminent qu'à 50 % de sa réussite? Ce serait dommage et assez inquiétant pour tous.

  • Ville de Sainte-Anne-des-Plaines

    Monsieur Bélanger,

    Nous comprenons votre questionnement, mais nous tenons tout de même à vous rassurer.

    Pour éclaircir un peu plus la situation, il faut comprendre que le Ministère n'a pas refusé notre projet à proprement parler; il nous a surtout conseillé de ne pas aller plus loin dans nos plans initiaux pour éviter de coûts supplémentaires et peut-être même un refus officiel d'obtention d'un certificat d'autorisation. Le problème avec la nanofiltration est lié aux rejets des matières qui sont occasionnés par le traitement et qui sont très coûteux à traiter. La bonne nouvelle c'est que ce changement a permis à l'équipe municipale de trouver une nouvelle solution pour diminuer la dureté de l'eau qui implique moins de coûts : l'utilisation d'un nouveau puits principal. Après des analyses plus poussées, l'équipe s'est rendu compte que le "haut niveau de dureté" de l'eau était principalement dû à l'eau du puits principal. Grâce aux travaux effectués dans ce dossier, nous avons pu trouver un nouveau puits où le calcaire est moins présent de façon naturelle dans l'eau. En faisant de ce puits le puits principal de la ville, nous serons en mesure d'offrir une eau de la même qualité que l'eau des villes avoisinantes!

    Soyez certains qu'aucun travail ne sera effectué si nous ne sommes pas certains qu'ils seront efficaces et surtout, qu'ils sont absolument nécessaires!